Le faucon meurt : les rapaces pleurent

Stephen Keshi, après la mort de sa femme (Getty Images)
Stephen Keshi, après la mort de sa femme (Getty Images)

Son nom restera gravé dans la mémoire des rapaces: les Aigles (ou Super Eagles) et les Éperviers, au Mali, au Nigeria ou au Togo.. où il n’est plus à présenter. Stephen Keshi. Un autre sportif que la mort a royalement emporté.  54 ans, Nigérian de nationalité. Que retenir de ce « boss » qui a autant marqué le football de son pays que celui du Togo ou du Mali ?

1- Ancien joueur

Stephen Keshi est un entraîneur et ancien footballeur international nigérian (64 sélections – 9 buts). Keshi joueur était défenseur central. Il était surnommé « Big Boss ». Il a joué avec les Super Eagles durant la Coupe du monde 1994 et a remporté la Coupe d’Afrique des nations (CAN) la même année

2- Champion de la Belgique en 1991

Côté clubs, il a passé quatre saisons à Anderlecht, remportant un titre de champion de Belgique en 1991 et deux coupes de Belgique en 1988 et 1989. Il a ensuite porté les couleurs du RC Strasbourg de 1991 à 1993. Il a également joué aux États-Unis et en Malaisie où il achève sa carrière de joueur en 1997.

Lire aussi: Ali est mort, vive Ali !

3- C’est avec le Togo qu’il est devenu un entraineur principal

Devenu entraîneur, il entre dans le staff des Super Eagles, mais pas en tant qu’entraîneur principal. C’est à la tête de l’équipe du Togo qu’il fait ses preuves en qualifiant à la surprise générale ce pays pour la phase finale de la Coupe du monde 2006. Mais il ne dirigera pas le Togo en Allemagne : il est en effet remplacé par Otto Pfister après l’échec rencontré lors de la CAN 2006.

4- Deuxième Africain à remporter la CAN en tant que joueur et entraîneur

Après un bref retour à la tête du Togo, il devient le sélectionneur de l’équipe du Nigeria en novembre 2011. Il mène l’équipe à la victoire lors de la CAN 2013. Il est le deuxième Africain à remporter le trophée continental en tant que joueur et entraîneur, après l’Égyptien Mahmoud El-Gohary.

5- Il aimait les rapaces…

S. Keshi a passé son temps à la tête des rapaces. Au Togo ou il a coaché les Eperviers; au Mali, il a appris à dresser les Aigles ou chez lui où, après avoir fédérer les Super Eagles, a réussi à remporter la CAN.

Keshi est un colosse en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *