Cinq questions à monsieur le Président de la République

Au Togo, ce n’est plus un secret, recueillir l’avis du Président de la République sur un sujet d’actualité ou faire une interview formelle avec lui reste le plus grand défi des hommes de média. Journalistes togolais, réussissez à obtenir un mot du Président, vous trouverez la réponse à une grande énigme : Qu’y-a-t-il dans la tête de Faure Gnassingbé ?

Jeune journaliste que je suis, il est difficile – l’optimisme m’empêchant de dire impossible- de décrocher une interview du Président togolais, j’en suis convaincu. N’empêche, voici mon protocole d’interview au numéro 1 togolais, si je venais à le croiser…   Souffrez du style et de la qualité des questions, le style est moins journalistique que blog!

  • Monsieur le Président, qu’avez-vous dans votre tête ?

Si aux États-Unis, en France ou même au Bénin voisin, les sorties du Président ne sont pas de grands évènements et si les ambitions présidentielles sont partagées, au Togo, tous ces pré-cités restent mystère. Le président Faure ne communique pas, si ce n’est sur des médias étrangers.  Au Togo, ses sorties sont ponctuelles et il n’y en a que deux dans une année entière. Pas de sorties improvisées. Qu’à le président de si cher et secret dans sa tête pour ne pas communiquer ?

A lire aussi: Instant d’amour avec une inconnue

  • Monsieur le Président, quand les acteurs politiques, la société civile, les institutions internationales et votre peuple à 85%, parlent de réformes institutionnelles et constitutionnelles, qu’est-ce que cela vous inspire?

La question des réformes est celle qui fait l’actualité nationale.  Depuis, si les médias n’ont cessé de se plaire au jeu de mot autour du terme caducité -terme utilisé par l’ancien ministre Maganawe pour qualifier l’Accord Politique Global de 2006 qui préconisait les réformes-,  le Président ne s’est pas encore montré engagé pour lesdites réformes, qui verront sûrement le bout de son règne, si ce n’est sur un média international.

  • Permettez l’audace de la question monsieur le Président : vous est-il une fois venu à l’idée de devenir un ancien Président ?

Tout semble dire le contraire, raison de plus pour se demander ce qu’il y a dans la tête du Chef de l’Etat. Les réformes politiques, seules conditions pour ouvrir la voie d’une alternance politique -en apparence bien entendu- ne sont pas en odeur de sainteté avec le parti du Président. Tout garantit encore au moins deux mandats au Président, hormis celui qui est en exercice : c’est sûrement le dessein de la Ve République qui se prépare secrètement.

A lire aussi: Vous ne fêterez plus Evala par hazard!

  • Que pensez-vous des médias nationaux ?

Peut-être qu’en général, le Président togolais n’aime pas les produits nationaux. Mais cela devient plus fragrant quand la victime de ce manque d’intérêt est bien le quatrième pouvoir. Le problème des médias ? C’est que la liberté de presse n’est pas encore totalement acquise et l’organisation de Reporters Sans Frontière, dans leur récent classement des pays en la matière, n’offre pas une bonne place au Togo. Et pour ne rien arranger, l’aide de l’Etat à la Presse, qui n’était déjà pas digne de ce nom, a dorénavant une nature mitigée.

  • De vous aux Togolais, quelle est la première caractéristique d’une Démocratie ?

Est-ce la liberté des individus, la limitation du mandat présidentiel, la séparation des pouvoirs, ou les élections « libres et transparentes » ?

Dans chacun des cas, aucune de ces conditions n’est vraiment de mise au Togo, aucune de ces conditions n’est vraiment respectée, difficile de parler d’une démocratie au sens propre du terme.

 

4 thoughts on “Cinq questions à monsieur le Président de la République

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *